#2 défi antigaspi / Comment Planifier Ses Menus de la Semaine. –
19271
post-template-default,single,single-post,postid-19271,single-format-image,ajax_updown_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-9.1.3,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.5,vc_responsive

09 Nov #2 défi antigaspi / Comment Planifier Ses Menus de la Semaine.

Bonjour mes petites fraises des bois ! Aujourd’hui, je vous retrouve à nouveau pour le défi du mois et surtout, pour partager avec vous sur le besoin (ou non) de planifier ses menus. Petite question : Vous vous êtes déjà retrouvée avec la fâcheuse impression de n’avoir plus rien à manger chez vous ? non ? Il vous est déjà arrivée de penser que cette fois, vous avez craqué au super marché et acheter pour un peloton de soldat affamé ? Cet article est fait pour vous !

Pourquoi planifier ses menus ?

Après mes recherches sur la conservation des aliments, je me suis rendu compte que le plus simple pour ne pas gaspiller, c’était sûrement de planifier ses menus de la semaine. En fait, c’est devenu évident quand j’ai voulu aller faire mes dernières courses et que j’ai dit un truc du style « Si je dois prévoir que mon poisson dure 24 heures cru et 48 heures cuit séparément, et que je veux le garder longtemps, je le cuisine…. » Outre, les yeux hallucinés de l’amoureux, je me suis bien rendu compte qu’il fallait faire quelque chose. J’avais besoin de me poser trois secondes pour m’organiser et le conserver le plus longtemps possible ! Finalement, planifier ses menus, ça permet surtout de ne pas oublier le truc au fond du frigo !Planifier ses menus

Sinon, planifier ses menus c’est aussi super utile quand il s’agit de faire le point sur les quantités. Gâcher, ce n’est pas forcément oublier, c’est aussi parfois  » avoir les yeux plus gros que le ventre ». Je ne sais pas vous mais moi parfois j’ai envie de soupes, de compotes, de gâteaux, de crèmes au chocolat, de gratins, de riz et de pâtes. Et… On n’est pas 45 à la maison. Faire le point, cela permet de limiter mes petits rêves de bœuf bourguignon / riz pilaf et compote pomme cannelle accompagnée de gâteau au chocolat. Mon jean m’en remercie tous les jours ! =^^=

Vous l’aurez sûrement compris mes petites étoiles en chocolat, planifier ses menus c’est finalement une petite demi heure passée pour prévoir, s’y tenir et faire moins de conneries les six jours suivants. Si on y réfléchit bien, c’est une des grandes leçons qui s’appliquent à peu près à tout ! Bon, c’est pas pour ça qu’on doit l’appliquer à tout,hein.

On commence par quoi pour planifier ses menus, du coup ?

C’est bien simple mes petites fleurs de champs. Pour planifier ses menus, il faut simplement être en accord avec sa vie, ses envies, et ses courses ! Si je n’ai qu’un conseil à vous donner ce serait celui ci,ne vous lancez jamais dans un programme qui ne convient pas à vos habitudes ou votre quotidien. Vous avez le droit de faire comme vous le souhaitez, de vivre comme vous le voulez et aucune recette magique n’existe. Ce qui marche, c’est ce qui vous plaît, ce qui ne vous prend pas la tête parce que  » ça marche pour elle « 

Planifier ses menus

Personnellement, ce qui est important pour moi c’est simplement de : gérer mon temps, mon budget, les quantités de nourriture que je range dans ma cuisine. Je m’explique deux secondes sur ces choix qui peuvent paraître bateau mais qui déterminent mon organisation. Il faut savoir que :

  • Je ne cuisine pas tous les jours. Je réchauffe une fois sur deux (au moins) les plats que j’ai préparé soit les restes soit les plats qui ne sont pas encore entamés. En gros, je me mets devant les fourneaux trois fois par semaines. Les jours bougent selon mon emploi du temps, je m’adapte.
  • Je ne mange pas chez moi à tous les repas, et l’amoureux non plus. Au gré des envies et de notre vie sociale, on peut vite passer de zéro à cinq à la maison quelque soit les jours de la semaine. Un soir par ci, un midi par là, un goûter à la maison, un apéro à rallonge.  Mais ça change tout au final.
  • Je ne suis pas multi milliardaire ! Oui, ce n’est un scoop pour personne … =^^= Même si je ne me plains pas, et qu’il y’a bien longtemps que mon banquier ne m’a passé de savons pour cause de séance shopping intempestive, je fais attention à ne pas gâcher mes achats dans des produits chers qui ne me serviront pas ou peu.

Ce sont clairement des souhaits assez classiques, j’avoue. Pourtant, il me sont propres et vous pourriez en avoir d’autres. N’hésitez donc pas à vous renseigner sur la blogosphère sur les autres routines qui existent et pouvoir développer la votre.

Tout le monde est différent ! Je vous laisse ici des liens vers des articles très chouettes et qui montre d’autres façons de faire sur ce sujet : les menus pré formaté des échos verts , la technique des oui mais  de chocolat & zucchini et les astuces d’organizen.

Planifier ses menus

On prépare quoi pour planifier ses menus ?

C’est un peu comme tout. Pour faire un menu, il faut le préparer ! Histoire de ne pas être complétementMoi, ca se passe comme ça :

  • Je fais l’inventaire des placards et du frigo (5 minutes). Enfin, je regarde si j’ai toujours des céréales, des légumineuses, des œufs, et du fromage. Si oui, beaucoup ou pas. Rassurons nous deux minutes, il ne s’agit pas de tout écrire sur un papier, mais juste d’ouvrir la porte, d’ouvrir l’œil, et de refermer la porte. C’est réglé en trois secondes.
  • Je clique sur mon agenda et celui de l’amoureux (5 minutes). Histoire de voir si j’ai oublié que l’on était invité tous les soirs à faire la chouille, ou que l’on avait prévu un Resto, un week end, un déplacement ou tout simplement prévoir si cette semaine j’ai trois soirées de prises par le boulot. En gros, si on mange à la maison et si j’ai le temps de cuisiner. Oui, c’est con. Mais acheter toute la bouffe nécessaire pour faire un cheese cake ou un rôti de porc et le laisser pourrir dans le frigo, aussi.
  • Je note quand j’aurais le temps de cuisiner et le jour où ce sera franchement pas négociable. ( 20 secondes) Comme je vous le disais, je ne cuisine pas tous les jours. Mes courses doivent donc s’adapter au mieux être permettre de ne pas gâcher mon butin de la semaine. En le notant dès le départ, je sais si je dois congeler, si tout peut tenir, et le moment où je me tournerai vers les bocaux de sauce tomate maison / pâtes.
  • Je note combien de personnes il faut nourrir ou abreuver. (1 minute) Je vous l’ai dit plus haut, on ne se refuse rien avec l’amoureux. On aime notre entourage, notre famille, nos amis ou nos collègues. Dire que je prévois pour deux tous les jours, ce serait mentir. C’est très souvent qu’un repas de famille, un goûter entre copines ou qu’un apéro ( bon ok, surtout les apéros) s’organise la semaine. Cela signifie que je prévois un gâteau, des légumes coupés en morceaux mit dips ou brushetta, des plats plus conséquents, ou encore une quiche coupée en plein de petits bouts. Bref, avant le menu, je note le nombre de « parts » ( combien de personne vont manger) à prévoir par jour.

Planifier ses menus

Bon du coup, on les planifie comment ces menus  ?

Comme vous avez pu le comprendre, je ne pratique pas le menus entrée plat dessert pour tous les jours de la semaine ! Je préfère mutualiser l’effort sur trois quartes plats. Hein ? Vous avez envie de vous prendre la tête avec 14 entrée, plats, desserts, vous ? Si c’est le cas, je vous admire, chapeau bas ! Moi je n’aurais JA-MAIS le courage, et jamais le temps.

 Dans mon cas, le menu se résume à quatre gros plats max, deux entrées, et des crèmes desserts / compotes (20 pots environ). Si je suis plus zen, je fais un gâteau ou des biscuits. Oui, on accommode les restes, et on mange parfois la même chose deux fois de suite. Je ne cuisine pas tous les jours, il vaut mieux donc prévoir ! Un sauté de brocolis aux lardons se transforme très bien en salade de pâte ou de riz, un plat de lasagne ne lassent personne, et un saladier de soupe durent souvent 3/4 jours.

Et voilà mes petits choux ! C’est fini, vous avez votre menu ! J’espère que toutes ces confidences sur mon organisation pourront vous aider à trouver votre façon de ne pas gâcher ou oublier de nourriture dans votre frigo. Moi, ça marche bien pour le moment. =^^= Mais surtout, ne vous fixez pas non plus des visions de fous sur l’organisation de truc ou de machins ! personne n’est parfait. Faire attention, cela permet au final de s’améliorer sur le long terme et de gérer les erreurs. Pas forcément de toujours les éviter ! =^^=

Bilan anti gaspi

Mon bilan anti gaspi avec les menus

Je suis pour la transparence et l’honneté de la blogosphère. Je ne vous mentirais donc pas à coup de grands arguments paillettes et petites fleurs ! Oui, chez moi, Il y a des loupés, hein ! Des semaines ou clairement, je ne vais pas faites les courses et où l’on survit avec le congélo et les pâtes, des jours où le gâteau devient sec …

La vraie différence, c’est que l’on a conscience des loupés, et de l’importance de devoir les gérer. Alors, on fait preuve de créativité et le gâteau, on le trempe dans du chocolat chaud. On mixe le reste des légumes qui tirent la gueule et on fait de la purée. Pour les apéros ? Je fais du taboulé créatif en cas de crise intersidérale, héhé. En gros je mixe des légumes crus qui sont juteux que j’ai dans le frigo (oignons,ail, concombre, courgette, tomate, poivrons, courge, pulpe de citron, Orange,betterave,….) et je rajoute de la semoule, de l’huile d’olive. Voilà j’ai du taboulé créatif. Je n’ai pas de semoule ? J’utilise de la chapelure de pain passé à la poêle. Je n’ai pas de pain ? Je mixe du chou fleur ! Bref, le faux taboulé, c’est la solution à tous les problèmes de la maison! Et,c’est bon!

Mes petits outils pour planifier ses menus

J’ai décidé de vous concocter un mini prints vraiment mini, hein. Pour celles qui n’ont pas de bullet journal ou de print sous la main pour les aider à planifier vous trouverez deux versions pdf du formulaire dont je me sers. Ne vous attendez pas à un print hyper cadré et police Google à là clefs ! C’est du minimalisme d’organisation ! =^^=

Je vous laisse mes deux pdf : le print bleu et le print rose

 image

Tags:
Edith monin
contact@jolichahut.fr
No Comments

Post A Comment