11 Fév

Mes 4 leçons de survie pour les projets DIY

Cette semaine, j’ai eu la grippe. C’était plus l’ambiance fièvre, dodo, et comprimé effervescent qu’atelier écriture pour le blog. Il n’était même pas question de sortir ma machine à coudre, j’aurais pu m’endormir dessus… ^^

Du coup, ce n’est pas très très grave. Je me suis dit que j’allais te parler de mes 4 leçons de survie pour les projets DIY. 

Oui, rien que ça !

Ben oui, on en a tous vécu des projets galères, non ? Mais siiiiii, tu sais ces projets bien relous qui prennent des plombes, sur lesquels on a envie de pleurer et que l’on finit vraiment à la rache… Juste pour le geste, juste pour ne pas mettre un bombe dans notre machine à coudre, ou dans nos ciseaux..

C’est important de parler aussi des galères, non ? Moi j’aime bien tout partager avec toi, même mes mauvaises idées !

Après tout, si il faut trente milles clichés pour une belles images (j’exagère un chouia mais pas tant ^^), il faut bien six projets pour trouver le bon.

toutes les astuces à connaître pour éviter les mésaventures quand on se lance dans un projet DIY ou une aprés midi créatives

Pourtant bien souvent, quand je parcours la blogo, j’ai un peu l’impression d’être chez les bisounours, les photos sont top, tout se passe bien, les étapes se suivent, tout est hyper calé….

bref, personne ne semble faire un faux pas… sauf moi !

Et moi, je finis par me sentir … seule avec mon fil dans l’oeil, mon scotch qui ne paraît pas droit ou la vis qui s’est coincée dans le meuble en rouillant. Je veux dire, il y’a des fois, j’aimerais que l’on me dise aussi que c’est normal que cela ne soit pas HYPER facile, HYPER rapide, et HYPER chouette.

Non parfois, c’est dur, c’est relou et ça te hante la nuit tant que cela n’est pas fini… Bref, c’est un mini défi !

Tu la connais aussi cette situation ? Celle qui t’empêche de t’endormir la nuit ou qui te donne envie de frapper dans les murs ? Tu as déjà vécu un projet compliqué ? Si la réponse est oui, tu es au bon endroit !

Aujourd’hui, on déculpabilise et on tente d’apprendre de ses erreurs !

On se lance dans les leçons de survie face à un projet relous ! C’est parti ! Mais avant de vous dévoiler toutes mes belles leçons, on commence par ma plus belle galère, rien que ca =^^= !

Mon Projet le plus galère ? Mon dessus de lit ! 

Quoi de mieux, que mon tout premier projet couture pour vous parler de la galère… Ah mon beau dessus de lit en patchwork, c’était un projet tout en poésie ! Il faut dire que quand j’ai démarré la couture, j’ai voulu faire ma fière. Oui madame, le tissu m’était monté au nez.

J’avais admiré chez mon frelou un tapis resplendissant en peau de caribou (ou autre mammifère type canasson) pendant un bon moment.  Et honnêtement, le truc m’avait passionné, j’avais décidé de faire tout pareil mais pour mon lit et sans animal décédé.

Une sorte de plaid plein de rayures disparates en fait … ^^

Le problème principal à tout ce joli manège c’était que je n’avais jamais fait de dessus de lit de ma vie, et que le patchwork est un art difficile. Et ce n’est pas peu dire quand on sait qu’un lit mesure 1m60 de large et 2 mètre de long. Et moi, je planais des masses sur mon petit nuage créatif.

Je me souviens avoir dit un truc du style  » ben tu met ce machin sur ce machin et puis tu épingle, ça fera une couture tout d’un coup, c’est quand même pas compliqué  » !!!! Mais oui, bien sûr poupette et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu^^.

Heureusement depuis je me suis améliorée, je suis plus réaliste, et meilleure couturière ! D’ailleurs, si tu te lance tout juste dans la couture, je te conseille de passer voir mon tutoriel facile de mes coussins géométrique . Pas de risques de se planter sur celui là !

l’autre fois que j’ai réalisé sans soucis ^^!

DSC03610v2-min

Je crois qu’au final, j’ai tout eu sur ce projet :

1/ J’ai réalisé mon premier patron en trois épisodes ( oui, la distance entre le bord du tissu et le point ne doit pas être oublié avant la découpe),
2/ Couper un truc comme 25 000 bandes de tissus de trois tailles différentes à même le sol et sans ciseaux de couture spécial gaucher ( c’est simple, j’avais un bleu à la fin, tellement j’avais forcé sur l’engin),
3/ Je n’avais pas du tout compris comment j’étais censée réaliser la deuxième étape des coutures … Du coup, j’ai dû reprendre tout mon projet après 10 heures de recherches sur le net,
4/ J’ai pété au moins deux aiguilles sur le projet. Du coup, je n’en avais plus. Cela n’a l’air de rien mais quand on est sans véhicule fixe, et que la mercerie est dans la zone industrielle non desservie par les bus… cela devient toute une aventure ^^!
5/ Certaines coutures n’étaient pas droite du tout (logique pour un tout premier projet, j’imagine), donc au moment de l’assemblage de la fin, le truc s’est encore compliqué … Je ne sais plus trop comment je me suis dépatouillée … Juste que j’ai touché le fond de la barquette ^^!

Mes 4 leçons de survie pour les projets DIY

Oui, c’était un vrai projet galère ce dessus de lit. Mais finalement, il m’a permis d‘apprendre quelques petites choses bien utiles pour la suite de mon aventure créative et les projets qui ont suivis ! Et c’est aussi ça l’important, non ?

Pourt’ éviter tous ces petits désagrément, je te livre mes 4 leçons de survie pour les projets DIY que ce projet m’ont appris. Je ne dis pas qu’aujourd’hui, je ne vis pas de temps en temps de grands moments de solitude créative. Je crois que cela m’arrivera toujours en suivant mes idées farfelues.

Mais je ne vis plus les choses pareilles, je suis rarement au bord de la crise…

Leçon de survie n°1 :  » Ne pas sous estimer la préparation » 

Et ça, c’est vraiment la leçon a retenir. Même si on est super enjouée de commencer, même si la peinture nous appelle, même si c’est pour les grincheux la préparation. On s’y tient, on s’y accroche, on an-ti-ci-pe !

Et c’est bête mais en se posant les trois questions nécessaires, en rangeant un petit peu, en protégeant le sol et/ ou en enfilant un autre jean que celui que l’on a acheté la veille. Ben, ça se passe beaucoup mieux ^^!

4 leçons de survie pour les projets DIY / dessus de lit DIY

Leçon de survie n°2 :  » Ne pas se dire que l’on peut niquer le système pour aller plus vite »

Oui, je sais. Tout le monde ne pense pas comme mon esprit malade. Mais au cas où, je préfère te la donner quand même cette leçon. Autant l’accepter tout de suite, tu ne seras pas le petit filou qui trouveras l’étape que l’on peut sauter sans soucis.

Même si c’est long, tu ne gagneras jamais trente ans en sautant des étapes.

Au mieux tu galèreras plus longtemps ensuite ! ..J’ai fini par accepter ( difficilement … ^^) que si tout le monde fait comme ça, c’est sûrement pour une bonne raison…

Du coup il te reste deux options :  vous faites confiances au tutoriel/ articles / notice / vidéo, ou vous découvrirez la raison inexpliquée de l’étape un peu longue dans trois secondes… ^^

Leçon de survie n°3 :  » Internet a la solution à tout »

Quand j’ai réaliser mon dessus de lit, j’ai vraiment eu du mal à un moment.

J’ai cru tout abandonné ( et jeter ma nouvelle machine à coudre…) mais j’ai trouvé plein de conseils pratiques sur internet sur mon petit soucis.

Oui, il faut parfois être patient, et se doter d’un peu de bon dico Anglais / Français, mais on trouve toujours sur internet. La blogo a forcément la réponse, c’est à ça qu’elle sert, non ?

Leçon de survie n°4 :  » Il faut juste rester calme »

Ca peut paraître un tantinet béta hein. Mais en cas de galère, c’est essentiel.

On inspire, on expire. On va faire un tour.

Mais surtout, on ne crie pas et on ne va pas voir l’homme avec nos yeux de biches larmoyant en trépignant comme une enfant trois ans.

Un, ça lui tape sur le système. Deux, chouchou et la machine à coudre, ils sont pas potes… ^^!

Et, malgré tout ça, je l’adore ce dessus de lit. Il n’est vraiment pas parfait, mais j’ai mis du coeur dans cette couverture, et puis, c’est le premier objet que j’ai réaliser quand j’ai acheté mon petit chez moi.  LA première bêtise de mon petit univers décoratif !

C’est un peu le début de mon joli chahut, finalement !

Et puis, on oublie, on ne voit plus les défauts, ou on fait tout com’ et tout le monde suit le mouvement ! ^^

toutes les astuces à connaître pour éviter les erreur dans vos projets créatif et diy

2 Comments
  • Lucie C.
    Posted at 23:42h, 11 février Répondre

    – ah – comme c’est vrai ! ça fait du bien d’entendre quelqu’un parler des trucs pas si évidents que ça quand simplement on manque d’une pratique ou d’une autre. Je connais bien ( … pas plus tard qu’aujourd’hui j’ai galéré avec mes photos de flacons de parfums … bref … passons …)
    Merci pour ton partage !

    • Edie
      Posted at 08:53h, 12 février Répondre

      Je savais finalement que je n’étais pas seule ^^! Courage pour les flacons ! A bientôt !

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.