27 Mai

Mon bilan à 6 mois Zéro déchets

mon premier bilan zéro déchet avec toutes ses astuces à la clefs

Cela fait déjà six mois que je suis tombée sur le livre de Béa Jonhson et que j’ai démarré l’aventure zéro déchets. Six mois que j’essaie de diminuer mon volume de déchet. Il va falloir que je sois totalement honnête avec toi, je ne suis pas parfaite et j’ai (encore) beaucoup de progrès à faire. Le bilan est mitigé.

J’ai l’impression qu’il y a des choses sur lesquelles j’ai avancé et d’autre pas du tout. Je ne désespère pas pour autant, loin de là !

Quand on se lance dans le défi « zéro déchets » qui change toutes nos habitudes en si peu de temps, les choses peuvent être compliquées.

Et les réflexes doivent se reconstruire. C’est une nouvelle façon de vivre et, on ne va pas se mentir, parfois, le dimanche soir, je craque et je vais m’acheter un bocal (en verre) de ravioli bio… Alors que j’ai oublié mon sac en tissu… (j’avoue je suis une rebelle).

Je me suis dit que ce serait chouette de faire le point avec toi… Déjà parce que ça me permet de me poser deux secondes et de faire le point. Et puis cela peut aussi donner des idées à celles qui ne savent pas par où commencer !

C’est déjà un grand pas vers la guérison de se passer des choses dont on n’a pas besoin ! Et puis, j’ai pu aider un peu mon prochain en les donnant à des associations.

On se met doucement au minimalisme dans les placards

En gros, ma garde-robe ne va pas s’étoffer aujourd’hui, elle peut éventuellement changer au gré de mes envies et des besoins. J’essaie aussi de regarder ce qui se fait sur des enseignes plus éthiques (coton bio, chanvre) ou de me diriger des produits de seconde main pour ne pas consommer que du Made In China.

Je ne dispose pas vraiment d’un budget fringue important, et du coup, j’ai du mal à m’y mettre pour le moment. Ce que je fais par contre, c’est bien recycler mes fringues avec Emmaüs ou Leboncoin. Pas de déchet de ce côté-là.

Le point noir :

Ma garde-robe n’est pas, et ne sera pas minimaliste. Si je les utilise ce n’est pas non plus un drame d’en avoir un peu beaucoup, non ? Je suis clairement volontaire pour changer de tenue plusieurs fois par jour si jamais cela peut aider à l’argument « non au minimalisme dans mon placard ».

C’est clairement au-dessus de mes forces d’avoir en tout et pour tout 30 fringues qui se courent après… Où je case ma petite robe en dentelle ? Et mon pantalon bleu canard qui me met en joie le matin ? S’il n’est plus là qui me fera sourire le matin pour rien ?

Et puis, l’hiver, il fait FROID, genre FROID (oui, gros comme ça). Impossible de me passer de mes six polaires, et cinq écharpes (pour la bonne couleur). Encore moins de mes deux paires de gants.

Le zéro déchet a bien commencé dans la cuisine.

Ce qui a le plus changé dans ma cuisine en général, c’est que j’achète en vrac ou dans des bocaux en verre. Adieu, le sur-emballage. Bonjour les gros pots ! C’est la partie la plus facile du procédé zéro déchets, je trouve. Mettre des céréales dans des sacs et bouder les emballages plastiques n’a rien de très compliqué…

Avec le temps, je suis hyper-étonnée aujourd’hui quand je vais chez des amis qui me sortent des biscuits qui se trouvent dans trois emballages différents. Je ne comprends pas l’intérêt du truc ni pour le consommateur ni pour l’entreprise (qui paie quand même plein de papier pour rien).

Sinon, je me suis mis à cuisiner. Bon, j’étais déjà habituée à une routine de mini-chef cuisto, hein. J’ai une sainte horreur des plats industriels après quelques déboires étudiants… Je vous la fais courte…

Un jour, petite innocente que j’étais, j’ai acheté une boîte de conserve de lentille qui avait le goût de brocolis (WTF ! ?).

Et là, mon petit esprit malade a fait 3500 tours, histoire de comprendre pourquoi diable les lentilles sentais les brocolis. Jamais compris, jamais racheté de boîtes de produits cuisinés.

Par contre, maintenant, je me suis mise au « total home made » surtout pour mes desserts : tarte, gâteaux, compote, biscuits. C’est moi qui fais ! Et si j’ai vraiment la flemme, je mange un fruit ou je fais un mug cake ig bas en mode looser (je vous jure que ça existe). Vous l’aurez sûrement compris c’est tout bénef pour ma ligne.

En plus, j’adore ce que je mange, j’ai trouvé plein de recettes chouettes et bonnes pour la ligne : un brownie vegan vite fait, du pain au soin d’avoine qui tue pour le matin, des cookies trop chouettes, et bien sûr plein d’idées de compote !

Les prochains objectifs  » zéro déchets »  :

1Trouver un produit qui conditionne sainement le poisson, ET abordable. Le poisson, c’est bon pour mon petit corps mais ça coûte les yeux de la tête. C’est donc encore l’exception de ma routine : boîte de conserve de thon, et colins surgelés mal emballés. SI jamais vous connaissez un poisson bon et pas cher qui se trouve au rayon du poissonnier ? N’hésitez pas !

2Me munir ou me confectionner mes propres sacs à vrac. J’ai des tote-bags récups (3 pour les courses) mais que pour mes courses en général. Pour les légumes et le vrac, je consomme encore trop de papier.

3Sur le site sans bpa, j’ai trouvé un emballage sympa en coton bio et cire d’abeille que je voudrais tester pour la viande et le fromage. Je fais mes courses à pied ou à vélo et les TUP’ en verre, ça pèse son poids… J’ai abandonné faute d’une musculature suffisante pour les 2 km de retour. (Je compense par l’absence d’essence utilisée).

On passe au ménage au naturel

Je crois que là, j’ai vraiment fait de super progrès : c’était un peu mon point noir aussi, j’utilisais un nombre de lingettes impressionnant. Je me suis mise à faire mes produits et à utiliser des produits lavables : des brosses en poils naturels (une pour la vaisselle, une pour la salle de bains, et une pour le reste) et des carrés microfibres que je lave après. Voilà, je n’utilise pas d’éponges.

Genre jamais. Et je n’en jette donc pas non plus.

En gros, j’utilise des produits sains : vinaigre blanc, acide citrique, huile essentielle menthe ou citron, bicarbonate de soude.

Et puis voilà. Avec ça, ma maison est propre. Tout y passe. Je pourrais peut-être vous faire un article sur des recettes “éclairs” pour l’entretien de la maison.

J’ai arrêté les produits de grosses flemmardes. Mais si, vous savez ceux qui lavent votre machine à laver ou votre lave-vaisselle ? Ceux qui vous promettent mont et merveille en ne foutant rien ? Ben voilà, moi, je fais avec mon vinaigre blanc, et mes brosses. Un, c’est plus propre.

Deux, c’est quand même moins chimique. Dans la même lignée, j’ai diminué les passages d’aspirateurs, je balaie… Genre tous les jours.

Les prochains objectifs  » zéro déchets »  :

1 Trouver un moyen écologique de laver mes chaises en tissus qui se déhoussent pas. Elles sont vraiment cracra (oui ben, à Emmaüs, il avait que des blancs cassés) et les aspirer ça ne suffit pas.

2 Pour les vitres, j’utilise une raclette avec une lame caoutchouc (oui, beurk) qui peut se changer sans changer de raclette. Je ne sais pas trop si c’est bien pour l’environnement, mais c’est top pour les vitres !!! Il faut que je tente une nouvelle façon de laver mes vitres, j’ai vu des gants à vitre qui se lavent. Si vous en utilisez, dites-moi ce que vous en pensez !

3 OK, gros point noir et grosse frustration. Pour mon lave-vaisselle, j’ai utilisé plusieurs recettes (celle de la famille zéro déchet, et celle de Béa Jonhson…) et euh BEURK, mes verres étaient pleins de traces blanches… Genre, qui ne donnent pas envie de boire dedans. Obligée de tout relaver à la main. Je ne sais plus comment avancer là-dessus. J’ai repris un produit vraiment pas bio mais qui fait tout pour limiter les emballages parce que tout-en-un (pas de produit de sel, ou eau de rinçage).

On change de routine beauté pour privilégier le local & bio

Pour prendre soin de moi, en mode zéro déchets, j’ai laissé la flemmarde que je suis prendre le dessus… Je n’utilise que des produits qui font tout… Un, je diminue de fait mes déchets et deux le budget. Pour moi, un bon produit cosmétique doit avoir plusieurs utilités et durer longtemps. Je ne suis pas une blogueuse beauté, je vous donne quand même quelques exemples :

1 j’utilise l’huile de coco pour mes gâteaux, et pour me raser, me démaquiller, me fortifier les cheveux, comme baume à lèvre et m’hydrater le corps… En plus, elle est dans un pot en verre : le top quoi…

2l’huile essentielle de Tea Tree sert aux boutons d’acné qui pointe, à blanchir des dents ou à désinfecter un truc par là.

3 j’utilise du miel et du jus de citron ou du yaourt, ou de la cannelle pour me faire des masques deux fois par semaine.

J’utilise des pains de savons bios et fabriqués en France.

Au revoir les bouteilles de gel douche ou de nettoyant visage. Je m’y suis bien faite, il n’y a pas trop de problèmes là-dessus. Le marché du savon bio est vraiment développé et on ne rencontre pas de difficulté à trouver son bonheur. Pour le shampoing, j’ai eu une très mauvaise expérience avec un pain de shampoing qui ne mousse PAS.

Ma nièce utilise aujourd’hui sur sa jolie tignasse toute courte… Du coup, si vous avez un shampoing sec qui marche bien, et fait de beaux cheveux, dites le moi.

Sinon, j’utilise une base lavante douce Centifolia achetée en 1 litre. Voilà j’en ai pour un siècle mais ça fait qu’une seule bouteille que je pourrais recycler comme bidon d’adoucissant (il faut que j’en fasse…^^) !

J’ai arrêté certains produits

J’ai plein d’exemples en tête ! J’ai arrêté la base lissante, l’après-shampoing, les masques à cheveux, le coton, les cotons-tiges, la mousse à raser, le shampoing sec industriel ! Certains produits sont remplacés par des produits fait-maison comme l’eye-liner, ou le shampoing sec. Pour la déco, j’utilise aujourd’hui de l’huile essentielle de Palmasora.

Je fabrique certains petits trucs.

Alors attention, ce n’est pas ma passion la création de produits cosmétiques. Je n’ai pas envie de créer des cosmétiques dont je n’ai pas besoin. Du coup, j’ai arrêté vite fait bien fait Aroma-zone.

Et je fabrique des trucs hyper-simples : ma poudre libre (fécule de maïs / épice) mon shampoing sec (fécule de maïs et cacao), mon bronzeur… Bon, vous avez compris le principe non ? J’ai une passion pour la maïzena…

Du coup, je ne fabrique pas mon mascara, mon anticerne ou mon fond de teint. (Mais j’en mets du bio, et français. Ca compte, non?)

Les prochains objectifs  » zéro déchets »  :

1 J’aimerais passer à des produits en mode gros crayon pour limiter le plastique sur les produits que j’utilise (fond de teint et anticernes).

2Je voudrais passer aux brosses à dents et autre accessoires naturels : brosse à dents, peignes, brosses…

3 Je conserve certains produits pas bios, genre pas bio du tout. Mais, qui a envie de se séparer de sa palette Urban Decay ? Pas moi… Oui, mais si je ne la finis pas, je crée des déchets, logique. Du coup, dans vingt mille ans, quand il n’y aura plus rien, je me mets aux fards à paupières bios, promis.

 mon premier bilan zéro déchet avec toutes mes astuces à la clefs

22 Comments
  • Violette
    Posted at 13:18h, 09 mars Répondre

    Bonjour,
    Je découvre cet article probablement très longtemps après que tu l’ais écrit mais bon !
    J’y passe très doucement moi aussi, c’est un changement de longue haleine (et je désencombre ma maison en parallèle, il y a du boulot…).
    Pour les sacs à vrac, j’utilise les t-shirt aux tâches irrécupérables de mes enfants, je couds en fermant les manches et le col (du coup, ça fait un peu de déchet avec les chûtes de tissus mais moins que si j’avais jeté le t-shirt entier) et le tour est joué. L’ouverture du sac correspond donc au bas du t-shirt. Je ne l’ai pas fait mais si on veut que le sac ferme il suffit de faire une fente dans l’ourlet et d’y glisser une cordelette. Les commerçants adorent mes sacs avec plein de motifs.
    Pour les cotons/chanvres couverts de cire d’abeille, je ne sais pas si c’est une bonne idée pour les courses et ça me semble bof pour la viande mais je les utilise au quotidien pour ce qui va au frigo et que je veux emballer : fromage, citron ouvert… ça remplace l’alu. Par contre ça ne va pas au chaud, attention ! Je pense que c’est peut être pas adapté pour les courses parce que ce n’est qu’au froid que ça se durci pour garder sa forme.
    Amicalement,
    Violette

  • Clémentine
    Posted at 12:10h, 29 septembre Répondre

    Bonjour Edith,
    Je découvre ton blog et je suis heureuse de tomber sur cet article en particulier !
    J’ai découvert le livre de Béa Johnson il y a plusieurs mois et j’essaie aussi de faire attention. Je suis loin de ton bilan, mais je progresse, je progresse ! 🙂
    Une astuce pour tes vitres que j’ai moi-même récemment mis en pratique : mes vitres de douche étaient toutes pleines de calcaire, pour en venir à bout, il faut les laver avec du vinaigre blanc préalablement chauffé. Le résultat a été plus que réussi, et j’ai retrouvé des vitres toutes neuves. Peut-être en utilisant ce vinaigre blanc chauffé en pschitt sur tes fenêtres cela marchera aussi ? Je vais tester… 😛
    Pour les brosses à dents, je suis passée à celles proposées par Lamazuna. J’en suis très contente, et la marque propose le recyclage des têtes de brosse à dent.
    Bon courage 🙂

    • Edith
      Posted at 23:44h, 30 septembre Répondre

      Merci pour l’astuce ! Pourquoi chauffes tu le vinaigre blanc ? Cela augmente l’efficacité ? A bientôt

  • la Fourmi Elé
    Posted at 17:33h, 07 juin Répondre

    Je trouve déjà tout ça super bien !! je suis un peu au même point.
    Mais c’est vrai que parfois j’aimerais faire plus.
    Pëut être un jour le composteur. Ca serait pas mal.

    • Edith
      Posted at 07:04h, 08 juin Répondre

      Merci ! Si tu souhaites te lancer dans de nouvelle habitudes, lances toi ! C’est toujours une jolie aventure ! Perso, j’ai opté pour le composte de quartier. Je ne sais pas mais qu’il existe un type qui est formé à l’humidité du truc me rassurait au début ! N’hésites pas à me donner tes nouvelles idées pour la planète, je suis toujours partante pour essayer ! A très vite !

  • Melina
    Posted at 19:32h, 27 février Répondre

    Hello,
    Je découvre ton blog très sympa à lire…. Plein d’idées !!!
    Je ne sais pas quelle marque tu as utilisé pour le shampooing. J’ai testé les shampooings solides secrets de Provence. Et ils sont top, ils moussent pas mal, sentent bon. Ils ont un trou au milieu donc faciles à tenir. Vraiment pas mal. J’en ai pris un pour les enfants aussi, ma fille qui d’habitude me vide une bouteille de shampooing en deux douches est ravie de la nouveauté, et moi qu’elle accroche à l’idée 🙂 ça va nous faire des économies !!

    • Edith
      Posted at 10:06h, 08 mars Répondre

      C’était la marque lamazuna. Je vais me démotiver et vous en reparler dès que possible du coup ! Merci !

  • Sylvie
    Posted at 12:55h, 30 mai Répondre

    Pour les brosses à dents je te conseille celles de Bioseptyl éco-conçues et 100% française!

    • Edie
      Posted at 17:43h, 30 mai Répondre

      Je vais regarder ça ! Merci pour le conseil ! Une très belle journée à toi !

  • Julie lit au lit
    Posted at 00:43h, 30 mai Répondre

    Bravo pour ton bilan! Je vais aller lire tes autres billets écolos!

    Je fais des efforts aussi. Dernièrement, j’ai ajouté quelques actions supplémentaires. Je te partage mon billet, parce que je pense qu’il pourrait t’intéresser : https://julielitaulit.com/2016/05/03/famille-zero-dechet-pichon-moret/

    • Edie
      Posted at 09:28h, 30 mai Répondre

      Merci beaucoup, j’irais voir ça ! Une très belle journée à toi !

  • Ciloune
    Posted at 20:07h, 29 mai Répondre

    POur les vitres, si tu as des journaux chez toi, tu peux les utiliser pour laver tes vitres, tu mouilles tes carreaux et tu frottes avec le papier journal, c’est magique. Après, je ne sais pas si c’est trop dans le concept « zero déchets », mais après tout si tu as du papier journal, il finira bien à la poubelle (ou au feu) donc 🙂 Et sinon, félicitations à toi de te lancer dans ce défi, ça me tente bien mais je ne m’en sens pas le courage (pas encore).

    • Edie
      Posted at 09:27h, 30 mai Répondre

      Bonjour bonjour ! Merci pour ce gentil conseil ! En effet, j’essaie de limiter le papier journal. Je lis la version numérique de mes magazines préférés. Maintenant je pique les magazines de ma soeur pour mes ateliers peintures du dimanche après midi ! =^^= ! Du coup, je ne pense pas pouvoir utiliser cette méthode.
      Le défi zéro déchet, ce n’est pas un but en soi. et c’est effectivement contraignant ! C’est normal de ne pas se sentir au début ! Pour commencer, il ne faut pas se mettre bille en tête et prendre une nouvelle ( petite habitude) comme lire les journaux en version numérique ou acheter du coton lavable. Le tout sera de s’y tenir pendant 1 mois. Et voir après si vous vous sentez de faire d’autre changement. Pour que ça dure dans le temps, je crois que vouloir tout tout de suite, va juste nous décourager ! Et si vous faisiez juste un petit effort qui vous correspond à vous ? Une très belle journée ^^

  • Greenilda
    Posted at 15:57h, 29 mai Répondre

    Pour le lave-vaisselle tu as déjà essayé les noix de lavage ?

    • Edie
      Posted at 09:31h, 30 mai Répondre

      Bonjour bonjour. Alors les noix de lavage, je suis hyper sceptique après avoir lu quelques articles qui testait l’eau seul, et l’eau avec les noix de lavage. En gros, il n’y avait pas de différence chimique et du coup, je m’interroge sur la capacité de ces petites choses à laver un truc. Mais je testerai bientôt ! Qui sait, on est jamais à l’abri d’une belle surprise non ? Très belle journée à toi !

  • Prescillia
    Posted at 16:16h, 27 mai Répondre

    Très intéressant ton article ! Je me suis mise au zéro déchet et j’espère vite progresser.

    • Edie
      Posted at 07:57h, 28 mai Répondre

      Merci beaucoup ! A très vite et bon courage pour la suite de l’aventure ! =^^=

      • Ellie
        Posted at 09:36h, 20 juillet Répondre

        The voice of raiaoniltty! Good to hear from you.

  • la Fourmi Elé
    Posted at 14:33h, 27 mai Répondre

    Bravo, c’est une belle avancée ! Je n’en suis pas à ce point mais j’ai déjà gravi pas mal de marches depuis que je m’y suis mise !
    J’ai découvert la lessive maison la semaine dernière, pour le linge et ça marche bien !! c’est un peu magique de revenir à des trucs aussi simples !

    • Edie
      Posted at 07:58h, 28 mai Répondre

      J’avais récupéré plusieurs recette de lessives qui avaient l’air intéressantes… Pour le moment, je finis mon ancien bidon et je m’y met !

  • Stéphanie
    Posted at 12:01h, 27 mai Répondre

    Très intéressant ton article, je pense appliquer certaines de tes astuces. D’ailleurs pour le déodorant tu peux aussi utiliser du citron !

    • Edie
      Posted at 07:59h, 28 mai Répondre

      Merci beaucoup ! Je ne savais pas pour le citron. De l’huile essentielle ou du jus de citron ? Belle journée à vous !

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.