14 Mai

les 3 Astuces d’une garde robe minimaliste par béa Jonhson

Aujourd'hui, on demande à Béa Johson quels sont ses trois essentiels pour une garde robe minimaliste ! C'est sûr que cette fois, on sera préparé par la meilleure pour tirer notre placard ! Salut Salut ! Je suis ravie de te retrouver aujourd’hui petite fraise des bois pour continuer de parler de garde-robe. Mais plus précisément d’une garde-robe minimaliste ! En ce moment, j’aime bien parler chiffons, ce doit être le printemps ! D’ailleurs, il n’y a pas si vieux je t’avais d’ailleurs concocté un article pour te constituer une garde-robe éco-responsable, tu t’en souviens ?

Comme je débute (ou pas ?!) dans l’aventure, je m’en suis remise à la déesse d’une garde -robe minimaliste à savoir Béa Jonhson. Ou comme je l’appelle dans à peu près tous mes articles, la grande Béa !

Oui, tu as bien lu petite fraise des bois, aujourd’hui, c’est Béa Johnson qui prendra la plume sur Jolichahut pour répondre à mes questions ! ( est ce que tu sens à quel point je suis surexcité ou pas vraiment ?!).

Béa Johnson met en place une méthode qui repose notamment sur la réduction du nombre de bien matériel. C’est le fameux “Réduce” du zéro déchet. Du coup, elle possède une garde-robe méga minimaliste, fruit d’un tri implacable et d’une logique à toute épreuve !

Si on ne parle pas souvent dans nos contrées de sa capacité à réduire le nombre de fringues qu’elle porte (mais plutôt de la taille de son bocal), ce n’est pas pour autant qu’elle ne peut pas nous filer un GRAND coup de main en la matière !

Si tu veux tout connaître du zéro déchet, je te laisse lire cet article haut en couleur : Mais c’est quoi finalement le zéro déchet ( bordel) ? 

Béa Johnson, c’est qui ?

Je ne sais pas si on a encore besoin de la présenter. Au cas où, je m’y colle. Béa Johnson est une Française qui s’est expatriée aux Etats unis, avec l’intention de travailler dans le monde de la mode.

Maman de deux enfants, elle se lance dans un nouveau mode de vie à partir de 2008 avec toute sa famille : le minimalisme et le zéro Déchet ! Une grande épopée qu’elle raconte dans son livre : Zéro déchet qui fut le départ d’un mouvement citoyen, individuel (mais collectif) dont je te parle très souvent !

Béa Johnson est aujourd’hui auteure à succès (son livre est traduit dans 17 langues tout de même) et donne des conférences sur son mode de vie dans des lieux prestigieux (ou non, hein, elle est sympa béa, elle inspire tout le monde).

Quel est LA condition indispensable que doit posséder un vêtement pour entrer dans votre garde-robe minimaliste ?

Béa Johnson :
« J’ai en fait 2 conditions. Je n’achète que des vêtements qui soient d’occasion et multifonctions. Un haut par exemple doit pouvoir se décliner avec tous mes bas. C’est ainsi que ma garde-robe de 15 vêtements me permet de créer plus de 50 ensembles, comme je le démontre sur mon blogue. »

Votre vêtement préféré entre tous, c’est … ? Et pourquoi ?

Béa Johnson :
« Sans hésiter, je dirais un peshtemal (une sorte de grand tissu tout doux).

Je l’utilise comme couverture dans l’avion (cela me permet d’éviter l’emballage d’une couverture de compagnie aérienne), comme plaid imprévu de pique-nique, comme serviette et paréo à la plage, comme écharpe en hiver, etc.

Lors de ma dernière tournée, devant me changer en route entre deux conférences, je l’ai utilisé pour déposer ma valise sur le siège arrière en cuir d’un taxi. Le conducteur de taxi n’était pas d’accord que je la pose à côté de moi jusqu’à ce que lui propose de protéger ses sièges avec un linge. »

Comment fait-on « durer » une garde-robe minimaliste dans le temps ?

Béa Johnson :
« C’est une question à laquelle je réponds en détail dans mon livre, mais en somme : pour augmenter la durée de vie de nos vêtements :

X on choisit des vêtements de qualité,
X on les lave à l’eau froide avec un détergent doux
X on ne repasse pas,
X on les répare dès qu’ils ont un problème (Lorsqu’on a moins, c’est plus facile d’avoir le dessus sur ses réparations ou projet de couture 😉
X  on a choisit des réparateurs habiles pour les réparations techniques (que mes habiletés de couture ne me permettent pas de faire): un tailleur et un cordonnier. »

Récapitulons ce qui a bien marché pour  Béa Johson :

Pour passer d’un dressing bien rempli à une garde robe minimaliste, Béa s’est posé les bonnes questions et a fais de vrais choix pour réduire sa grade robe. Elle s’est d’ailleurs dirigé vers une garde robe bien plus éco-responsable. Mais surtout, elle a déterminé ce qui était important pour elle ou ce dont elle ne voulais pas se passer !

Au final, elle s’est rendu compte que ses vêtements devaient  :

Pouvoir s’accorder ensemble qu’importe la tenue qu’elle choisit le matin.

Ce n’est parce que l’on choisit d’avoir moins de vêtements dans son placard le matin que ce doit être un casse tête tous les matins ! Une chose est sûre, la vie est bien trop courte pour passer des heures à accorder ses tenues convenablement ! Mieux, Béa a choisi d’accorder sa garde robe complète pour se simplifier la vie et se sentir en confiance quand il s’agit de choisir sa tenue du jour.

Lui servir en toute occasion.

Les fringues, si on les choisit bien, peuvent servir à plein de choses !  Avec un noeud ( ou deux trois, hein) une écharpe peut devenir un sac, une veste d’été ou même une couverture ! Elle a donc choisi de simplifier son dressing en utilisant des vêtements qui ne sont pas utiles que pour une seule situation ( le repas en amoureux, ou la randonnée du dimanche par exemple) et a pu considérablement réduire le nombre de vêtement dans son placard !

Durer longtemps et donc être réparer si besoin.

Si tu dois changer de vêtements toutes les trois secondes à cause d’une vilaine tâche, ou d’un trou pas très gracieux, il y’a des grandes chances que tes séances shopping entre copine ne faiblissent pas ! Béa a donc choisi de s’entourer de professionnels sérieux   pour l’aider à faire durer ses vêtements et ses accessoires ( ceinture, chaussures…). C’est une vraie astuce que l’on oublie souvent quand on est lancé dans un mode de vie basé sur la surconsommation !

Résultat ? Béa Jonhson ne possède que 15 vêtements !

Toi aussi, tu as envie de désencombrer ta garde robe ?

Viens découvrir l’atelier « virer le superflu avec le sourire » et commencer à désencombrer toute ta maison !

Cet atelier est construit pour t’aider simplement ( sans pression, sans prise de tête) et avec humour à mieux t’organiser, te poser les bonnes questions , et virer le bordel ! Il est déjà suivi par pleins de petites fraises des bois qui se retrouvent chaque semaine autour d’un défi… Mais je ne t’en dis pas plus et te laisse le découvrir !

 

xoxo Edith

 

No Comments

Post A Comment