Comment ne plus te tromper de cosmétiques bio : déchiffrer les label bio –
21054
post-template-default,single,single-post,postid-21054,single-format-image,ajax_updown_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-9.1.3,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.5,vc_responsive

26 Oct

Comment ne plus te tromper de cosmétiques bio : déchiffrer les label bio

Salut petite fraise des bois ! Aujourd’hui, je reviens pour te parler maquillage bio ou plus précisément de comment te retrouver au milieu du trillon de label bio en cosmétique.

Soyons honnêtes trois secondes toi et moi, petite fraise des bois. Le zéro déchet, c’est ma passion, tu le sais.

Mais tu as déjà essayer d’appliquer le mascara que tu venais de réaliser avec tes petites mains ? Oui ? Tu as kiffé l’effet panda instantanée ?

Non parce que, pour un carnaval, c’est l’effet recherché. En pleine réunion de boulot mit petit tailleur et jupe crayon. Vachement moins.

Du coup, il faut trouver une solution, hein. Comme faire confiance à des pro qui déchirent.

Mais siiii, ça existe, je te jure. Il faut juste savoir les reconnaître en fait ! et heureusement, un de ces mecs a inventé les labels.

On peut tous dire un grand merci à monsieur l’inventeur avec le pouce levé. Le type a clairement géré de la marmite.

tout comprendre des label bio : je t'explique tout pour déchiffre les labels et bien les choisir avant d'acheter des cosmétiques #cosmétique #écolo

Pourquoi c’est pas facile de se retrouver dans ce P*** de label?

Le principe du label bio, c’est ultra méga chouette et crousti fondant. C’est un truc qui te donne envie de danser dans ton salon parce que ENFIN tu as trouvé la solution pour savoir quoi mettre dans ton frigo ou ta trousse cosmétique.

bref, et même si je me repète, on peut faire une grande OLA au bordel, quoi.

Le hic ( oui, il y’en a un), c’est qu’un petit malin, c’est dit que ce serait très chouette d’en faire un marché concurrentiel bien bien développé qui mettrait le bordel dans la tête des gens bien intentionnés.

Ils se sont reproduit comme des lapinous un jour de pluie.

Ils sont tellement que l’on sait plus ce qu’il nous promettent les mecs avec leur logo et leurs promesses bardés de % et de petites astérisques et notes de bas de pages.

D’ailleurs, je te le dis tout de go, cet article te présentera les labels les plus connus. Ceux que tu peux retrouver à peu près partout.

J’essaie simplement que tu connaisse les éléments de base pour choisir facilement dans tout ce beaux monde. Probablement pas de faire une thèse sur la procédure de labellisation dans le monde.

Ils ont des promesses qui se ressemblent

Quand tu commences à t’intéresser à la cosmétique et aux label bio, tu te dis que tu es entré dans un monde parallèle. Déjà, tout le monde parle latin (les mecs, c’était il y’a deux milles ans, faudrait embaucher un traducteur depuis le temps) .

Mais surtout, tu te retrouves avec des label bio qui ont des promesses tout pareil tout pareil mais pas vraiment.

C’est que ce l’on appelle dans le jargon “ avoir son propre cahier des charges”. Il a bon dos le cahier, c’est moi qui te le dis.

l’exemple qui tue :

certains labels certifie toute la marque d’autres que certains produits. Du coup, toi tu te dis gentiment, “acheter c’est voter” tout ça. Tu te dis aussi que si il y’a un label, le monsieur qui travaille est devenu ton copinou.

Eh ben en fait, ça se trouve, dans le labo d’à côté ils utilisent de l’huile de vidange pour le rouge à lèvres pas labellisés. ( bon ok, j’y vais fort avec l’huile de vidange).

Pour conclure, tu l’auras compris, acheter un mascara (qui ne te donne pas l’air d’un panda) devient une course au trésor numérique à grande échelle.

je ne sais pas toi, petite fraise en sucre, mais moi à 22 heures, je n’ai pas envie de me prendre pour l’indiana jones mit paillette et rouges à lèvres. Je suis comme tout le monde, je rêve d’une tisane et d’un bon bouquin sous un plaid. ( ou d’un chocolat chaud et d’un film qui déchire).

Les garanties des label bio en cosmétiques décryptés.

Allez c’est parti ! On se lance dans le decryptage en mode sherlock et tout ses potes réunis !

Mais si on va quand meême bien se marrer ! Je te jure.

ECOCERT

Créé en 2003, c’est un des premier label à voir le jour ! le label écocert garantit normalement également un traitement équitable des producteurs ( en tout cas dans l’alimentaire ), je n’ai pas trouvé de traces dans ce sous domaine. Mais c’est à noter, non ?

95%
minimum des ingrédients sont d’origine naturelle.
95%
minimum du total des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique
5%
maximum de produits de synthèse autorisé comme des conservateurs. Ils doivent faire partie d’une liste déterminée par l’organisme qui labellisé.
Les parfums et colorants de synthèse, les silicones, les parabens, les glycols, etc. sont interdits.
Les matières premières d’origine animale et les tests des produits sur les animaux sont interdits.
Ils ne sont pas vegan pour autant : cire d’abeille, propolis, miel, lait sont autorisés

COSMEBIO

Cosmébio on le voit partout. Tu l’as forcément croisé à un moment à un autre. Il y avait deux labels à l’origine  le cosmébio et cosméco (biologique ou écologique).Après quelques tergiversations administratives formidables, il semble que le label écologique tendent à disparaître pour être remplacé par un label qui met en avant l’aspect naturel du produit. Du coup, je ne te parle que du label bio ! Mais je te conseille d’être attentive au type de label du produit. Ce ne sera pas forcément biologique malgré un esthétisme qui ressemble ! ?
95%
minimum des ingrédients sont d’origine naturelle.
95%
minimum des ingrédients végétaux sont issus de l’agriculture biologique
10%
minimum du produit fini sont issus de l’agriculture biologique.
Les parfums et colorants de synthèse, les silicones, les parabens, les glycols, etc. sont interdits.
Les matières premières d’origine animale et les tests des produits sur les animaux sont interdits.
Ils ne sont pas vegan pour autant : cire d’abeille, propolis, miel, lait sont autorisés

NATURE & PROGRES

Bon clairement, Nature et Progrès c’est mon chouchou !
Je vais t’en donner la raison : il s’agit d’un label transparent exigeant qui va plus loin que le seul label d’un produit.
En plus, le cahier des charges est très strict : pour qu’un produit soit labellisé, il exige que 100% des ingrédients soient issus de l’agriculture biologique et qu’un minimum de 70% des gammes de la marque soit labellisés Nature et Progrès.C’est une démarche global et moi j’aime bien !
Au moins, là on est sûr !
?

100%
des ingrédients végétaux sont issus de l’agriculture biologique ou d’une cueillette règlementée.
Produits garantis sans OGM
Les matières premières doivent être obtenues en ayant recours à des procédés physiques ou chimiques simples n’utilisant pas de molécule de synthèse.
Les parfums et colorants de synthèse, les silicones, les parabens, les glycols, etc. sont interdits.
l’huile de palme est également interdite de base.
Les matières premières d’origine animale et les tests des produits sur les animaux sont interdits.
Ils ne sont pas vegan pour autant : cire d’abeille, propolis, miel, lait sont autorisés

Qualité France

Ca, c’est le petit nouveau. On le voit débarquer sur quelques marques bio “mini prix”. Et franchement ? ce n’est pas une bonne nouvelle…
Déjà, c’’est une certification en mode “chasse au trésor”. On se demande bien pourquoi ils ont appelé un label bio “ qualité france”. Ce jour là, Patrick (l’inventeur) aurait quand même mieux fait de rester chez lui. Comme message flou, on trouve pas mieux.Parce qu’en fait, ce logo ne veut pas dire que c’est français. Voila.
 
95%
minimum des ingrédient sont naturels ou d’origine naturelle.
10%
minimum du produit fini sont issus de l’agriculture biologique.
Produits garantis sans OGM.

Mon avis:

Autant te le dire petite fraise des bois, j’ai passé deux heures sur le site de Veritas pour trouver la charte, un tableau, une description “ de + 10 mots” sur ce label, et je n’ai rien trouvé.

En terme de transparence et de communication, ce label me fait flipper. Je l’évite autant que je peux.

BDIH

C’est le label germanique. Je vous fais le discours sur “ l’avance” des allemands ? ou j’évite ? J’évite non ?

Le cahier des charges BDIH est construit sur une “liste positive” d’ingrédients autorisés. Du coup, ben si tu connais pas la liste par coeur, ce label ne te sert à quick. voilà, tu le sauras.

 

Petit must pour la blague.

Avant de trouver le site du label, tu dois chercher et… il n’est pas traduit. le truc est en langue germanique ou en ikea.

Bref, impossible de te donner des infos concrètes sur le truc. Merci pour la transparence, les mec. Ca me touche vraiment.

Pourquoi tout n’est pas bio dans un cosmétique ?

Tu l’auras sûrement remarqué petite fraise des bois, aucun labels ne te proposent le 100 % bio. Tu auras tout à fait raison de te demander : Mais pourquoi diable ?

Je te vois déjà en train de froncer des sourcils et de taper du pied en grognant contre ces foutus laboratoires. Il est donc de mon petit devoir de te rassurer tout de suite.

C’est est en fait très simple. Ce n’est pas possible.

Dans les produits cosmétiques (shampoings, crèmes, maquillage ou je ne sais encore), il y’a des ingrédients qui ne peuvent pas être biologiques. Ils ne sont tout simplement pas exploités ou cultivés par l’homme. C’est de le cas de l’eau ou de certains minéraux comme l’argile ou certains sels.

Du coup, tu ne pourras jamais trouver un produit 100 % bio ( si c’est le cas, regarde plus attentivement l’étiquette).

Par contre, tu pourras trouver des produits 100 % d’origine naturelle qui n’utilisent pas de produits de synthèses. Tu sais ces trucs chelous qui dérivent d’on ne sait quoi grâce aux pipettes magiques de certains petits chimistes ? Concentre toi peut être sur ceux ci dans un premier temps ?

Les label bio en cosmétiques, ça suffit ?

Ouh la grande question ! Est ce que pour la cosmétique, se reprérer avec des label bios, ça suffit ?

Je vais donc être complètement honnête avec toi! Je n’ai pas vraiment la réponse. J’imagine que si 95 % des produits viennent par avion de Nouvelle Zélande, ton produit aura quelques difficulté niveau bilan carbone.

Mon seul conseil serait ( comme toujours en fait) de te dire que pour bien choisir ton produit, il peut être chouette de faire attention au lieu, à la composition et à l’emballage. Plus tu achète près, avec peu d’emballage, moins tu crée de déchets !

Et si tu cherchais des produits français ?

Pour te diriger vers des produits bio ( ou naturels), une bonne option c’est encore de choisir français. Pourquoi ?

Déjà parce que l’industrie française est une industrie exigeante qui te garantit ( la plupart du temps) que les produits soit sécurisés pour ta peau.

Cette exigence est d’autant plus forte dans les entreprises qui se dirigent vers des produits bio. Bien souvent, cela s’accompagne vers d’autre garantie liés au naturel, aux respect des animaux et à la limitation des emballages.

C’est donc un super bon point ! 

Et puis, cela permet de limiter (un peu) les transports et donc les énergies grises qu’ils représentent. Un produit français ça vient de moins loin !

Du coup, j’en profites pour te parler d’un site qui est un peu mon chouchou ultime de fille :

le site doux-good.

Ce site de cosmétique vend des produits fabriqués en france, sur des principes bio ou naturels. Il développe également une gamme zéro déchet ou rechargeables. C’est un concept que j’aime beaucoup. D’ailleurs, si tu teste leur anti cernes, n’hésite pas à me donner ton avis en commentaire. Perso, je n’ai pas encore fini le mien mais après, c’est sûr je le teste !

Détermines quel label tu recherches !

Comme tu as pu le voir, tout les label bio en cosmétique ne signifie pas la même chose. Certains ne répondent peut être pas à ce que tu recherches.

Fais donc ton choix. 

Personnellement, je suis attentive à que mes cosmétiques disposent soit du label cosmébio soit de nature et progrès.

Le deuxième ne représente pas de produit maquillage. C’est donc un peu compliqué pour moi de me concentrer sur un seul label.

Un dernier petit truc pour la fin …

Envie d’en Savoir + ?

1/ Va encore plus loin avec les cosmétiques bio en fabriquant une partie de tes cosmétiques naturels ! Je te livres la recette de la poudre libre faite maison et du blush.

2/ Tu peux également faire le point sur les produits zéro déchet en découvrant ma routine hygiène et beauté écolo.  Avec elle, tu découvriras comment simplement prendre de bonne habitudes pour une salle de bains zéro déchet !

 Les Coups de Coeur : 

1/ Si tu n’as pas trouvé assez d’information sur cet article ( et tu as bien le droit!) je te conseille de faire un tour sur celui ci de ecoconso.be car il présente plus de label que moi !

2/ si tu veux faire le point sur ce qu’est un produit écologique, il existe un article très chouette réalisé par consoglobe !

A très vite

Et si tu partageais cet article sur Pinterest ?

tout comprendre des label bio : je t'explique tout pour déchiffre les labels et bien les choisir avant d'acheter des cosmétiques #cosmétique #écolo
tout comprendre des label bio : je t'explique tout pour déchiffre les labels et bien les choisir avant d'acheter des cosmétiques #cosmétique #écolo
Edith monin
contact@jolichahut.fr
2 Comments
  • JUSTINE
    Posted at 09:42h, 26 octobre Répondre

    Très chouette article merci de nous éclairer la dessus ! 🙂

Post A Comment