12 Juin

Comment choisir et entretenir ses mouchoirs en tissu ( lavables) ?

Salut petite fraise des bois ! Aujourd’hui, je reviens pour te parler d’un combat permanent : les mouchoirs en papier vs les mouchoirs lavables (en tissus donc). Bon autant te le dire tout de suite, je fais partie de la team #mouchoirs lavables !

Vu la période qui s’amorce et le retour tant attendu de mes allergies au pollen (oh joie et volupté des yeux qui coulent et du nez qui gratte), j’ai trouvé que c’était de saison. Après tout, c’est plus pimpant les allergies que la grippe, non ?

Tu l’auras compris, quelle que soit ma préférence, j’ai la douce joie d’avoir besoin de mouchoirs ! Tous les ans, c’est la même histoire. On me regarde de travers, on m’avance des arguments de santé publique et surtout, on rit de mes “petites” manies quand je sors mon carré de tissu lavable pour m’essuyer le nez.

Du coup, je me suis dit qu’une bonne fois pour toute (et en arrêtant de croire sur parole la grande Béa), j’allais me pencher sur la question des mouchoirs et de leur impact écologique et biologique.

Si ce grand débat t’intéresse, je t’invite donc à continuer joyeusement la lecture de ce petit article sans prétention. C’est parti ?

 

Les mouchoirs en papier, ce n’est pas la panacée.

Je t’avoue que si l’on m’avait dit que j’écrirai un jour que le papier pose problème, je t’aurai ri au nez. Après tout, le papier, c’est recyclable, c’est naturel et ça sort des arbres. On ne peut cracher dessus ! Eh beeeeeen, si.

Le problème des mouchoirs, c’est d’abord le papier.

Vois-tu, petite fraise des bois, une des premières caractéristiques des mouchoirs jetables, c’est qu’ils sont en papier (oui, je te donne une information bateau). Et, l’industrie du papier pose aujourd’hui quelques questions :

x il faut 2 à 3 tonnes de bois pour faire 1 tonne de papier classique. Bonjour le bilan pour les forêts et la déforestation. En plus, on considère encore qu’en France 10 % du papier utilisé provient de source de bois douteuse ( et donc pas du tout respectueuse d’une gestion durable),

x Un papier “ solide” est obtenu grâce à une cuisson de la pâte de bois en ajoutant des sulfates. Je ne sais pas toi, mais moi, je n’ai toujours pas envie de me frotter le nez dessus.

x les méthodes de blanchiments de la “pâte” de bois nécessite une panoplie de produits chimiques notamment du chlore. Ce truc est, pour rappel, un gaz méga toxique et polluant qui peut (mais les études divergent entre elles selon les sources) provoquer par des petites expositions répétées des risques pour la santé et surtout (et ça, c’est sûr) des allergies.

x Produire une feuille de papier est énergivore (C’est souvent le cas quand on veut chauffer un truc… =^^=). Même si des efforts sont réalisés, le bilan reste là. Ca consomme dur chez les papetiers.

Tu l’auras sûrement compris, les mouchoirs en papier porte le même bilan que le papier en général. Ce n’est pas super pour l’environnement.

Les mouchoirs jetables sont un déchet en devenir, c’est d’ailleurs dans le nom,


Si le papier est recyclable (mais pas non plus à l’infini comme le verre), ce n’est pas le cas des mouchoirs. Eh ben, oui, les collectivités territoriales ne s’engagent pas à traiter les microbes et les bactéries que l’on met sur ces petits carrés blancs !

Non, non, petite fraise des bois, ils préfèrent les brûler une bonne fois pour toutes, c’est quand même bien plus simple… D’ailleurs, la couche d’ozone nous en remercie tous les jours.

Pour information, on vend aujourd’hui chaque année 20 milliard de mouchoirs en France et près de 300 milliard aux état unis.

Du coup, si je me souviens bien de mes cours de math en élémentaire et des problème de trous dans les baignoires avec de l’eau qui coule, j’imagine que je peux assez aisément te pondre un calcul hasardeux mais parlant.

Si on compte qu’un paquet de 10 mouchoirs fait environ 20 grammes (et donc un mouchoir environ 2 grammes) on se retrouve avec 40 000 tonnes de déchets par an en France pour se curer le nez. Ils pèsent lourd ces petits carrés finalement, non ?

C’est théorique soit, mais ça fait quand même bien flipper, non ?

Le budget mouchoir est franchement pas utile.

On compte environ 3 € pour 150 mouchoirs. Soyons complètement honnête, on achète au moins trois ou quatre packs par an (Un pour les larmes, un pour les virus, un pour les allergies et… un parce que l’on a zappé les autres) pour la maisonnée.

Donc, finalement, on dépense environ 9 € à 12 € dans un produit que l’on utilise trois secondes top chrono alors que l’on a travaillé au moins une demi-heure pour se l’offrir.

Et là, je te vois venir, petite fraise des bois avec tes gros sabots en mode “ mais 10 balles, c’est que dalle, arrête de nous embêter avec tes histoires sans queue ni tête”. Remettons les choses dans leur contexte, 10 balles, ce sont deux bières avec les copains, deux e-book, une location de film, trois boules de glace pour la petite dernière, une heure de pédalo près de chez moi, et …. Un budget pique-nique pour les beaux jours. Ce n’est pas rien, c’est un bon début pour passer un bon moment avec des gens très chouettes au lieu de se farfouiller le pif avec une lingette remplie de produits étranges.

D’ailleurs, si tu écoutes la serveuse de mon bar de quartier (oui, j’assume mon côté pilier de comptoir), c’est également le prix d’une chambre pour deux tout inclus pendant 24 heures en Thaïlande. héhé Voilà donc le budget du début de voyage qui pointe son nez (Ou pas, hein. Je ne suis pas allée vérifier, je rentre des caraïbes).

Du coup, tu l’auras sûrement compris.. Mais mes recherches ne m’ont pas fait changer d’avis sur le côté tout pourri du jetable, je fais partie de la team mouchoirs en tissus mit motif à petits Coeur.

Comment choisir et entretenir des mouchoirs lavables ?

Tu es convaincue ? Tu veux passer à l’alternative en mode “ papy mamie, la joie est infini “ mais tu ne sais pas vraiment comment t’y prendre avec ces nouveaux outils du quotidien ?

Bien entretenir ses mouchoirs lavables pour éviter le carnage.

Le problème des mouchoirs en tissu, c’est l’hygiène et le développement (ou le passage) des microbes à tous les joyeux lurons qui sont à leurs contacts. En gros, tu es malade, tu te mouches, tu mets le truc dégueulasse dans ta poche et… tu demandes à ton cher et tendre de laver le jean.

Bien, ben là, il y a des chance que l’amour de ta vie soit légèrement énervé quand ce sera son tour d’utiliser le même mouchoir en tissu. D’ailleurs, on le comprendra.

Du coup, l’utilisation de mouchoirs lavables nécessite quelques petites précautions de base. Rien de très hallucinant, hein. Mais c’est important de le noter quand même non ?!

Pour bien entretenir ses mouchoirs lavables, il y a deux trois règles de bases :

x il faut les faire sécher au soleil. Oui, madame comme à l’époque des papys mamie (Décidément ! ). C’est pour une raison toute simple, l’air libre permet que l’air (et l’ozone qui il y a dedans) joue son rôle et tue toute une partie des bactérie qui pourrait se trouver sur le tissu !

x il faut les repasser une bonne fois pour toute. Et oui, repasser ses mouchoirs est une bonne option, car la chaleur finit de “ tuer” les bactéries qui pourraient se trouver dessus. Alors même si tu t’en fous des plis, prend donc (un peu) ton fer à repasser et lance toi dans l’aventure.

Avec ces deux petites mesures d’entretiens supplémentaires (qui ne prennent pas un temps fou ) tu auras des mouchoirs lavables au top qui ne fileront pas ton virus à leurs prochains utilisateurs. Et ça, c’est un peu la base quand même.

PS : bon si c’était pour les larmes, à mon humble avis, tu peux sauter les étapes. On n’est pas à ça près et personne n’a encore prouvé que le cafard était une maladie qui se passait. =^^=

Choisir ses mouchoirs en tissu

Définitivement, je te conseillerai d’utiliser des chutes de tissu, une taie d’oreiller tâché (de mascara ?) pour t’en confectionner sans prise de tête. Tu coupes, tu surfiles vite fait et c’est reparti pour une nouvelle vie ! D’ailleurs, je t’avais écrit un article avec un tutoriel pour leur donner un petit côté “ vacances d’été” l’année dernière ! N’hésite pas à passer faire un tour pour découvrir la technique très simple pour des mouchoirs lavables fait maison en deux trois mouvements !

Pour savoir coudre facilement des mouchoirs trop choupinou, je t’explique tout dans ce tutoriel !

Si tu n’es pas du genre créative, couture & compagnie, acheter des mouchoirs en tissus est une très bonne option. De toute façon, ce sera toujours mieux que de continuer à te ruiner (oui, j’exagère un brin) dans des bouts de papier pas très cools pour l’environnement.

On en trouve pour tous les budgets, et dans toutes les matières ! Je crois que j’ai quand même un coup de coeur pour une petite créatrice très chouette qui fait de ces mouchoirs un plaisir pour les yeux ( en coton bio hein sinon ce n’est pas drôle).

Ce que l’on retient des mouchoirs lavables au final  :

X C’est plus écologique que les mouchoirs lavables
X Il faut les repasser et les faire sécher au soleil
X il existe pleins de mouchoirs récup trop chou qui n’attendent que toi !

Un dernier petit truc pour la fin …

C’est tout pour aujourd’hui ! Je te retrouves très vite pour de nouvelles aventures écolo et minimaliste. En attendant, tu peux aller faire un tour sur les articles super méga intéressant que voilà ( oui je me lance des fleurs) :

xoxo Edith

 

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.