Comment Béa Johnson a construit sa garde-robe minimaliste idéale –
22854
post-template-default,single,single-post,postid-22854,single-format-standard,bridge-core-1.0.5,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Comment Béa Johnson a construit sa garde-robe minimaliste idéale

Béa Johnson, grande figure du mouvement zéro déchet, explique également dans son livre comment réduire ses possessions et surtout, sa garde robe.
Béa Johson t'explique quels sont ses essentiels pour une garde robe minimaliste !
C’est le fameux “Réduce” du zéro déchet.

Avec gentillesse et bienveillance, elle a accepté de te donner quelques conseils supplémentaires !

( du coup, je suis aux anges en t’écrivant ces lignes).

Alors, c’est vrai que l’on préfère souvent aborder la taille de son bocal plutôt que celle de son dressing, d’habitude.

Pourtant, on aurait toutes intérêt de prendre le temps de relire le chapitre de son livre Zéro Déchet qui aborde les vêtements ! Il regorge d’astuces pour se créer une garde robe capsule qui s’adapte à toutes les situations ET qui continuer à plaire longtemps !

Oui, rien que ça. ( =^^=)

Après tout, Béa Johson est une minimaliste qui sait allier les valeurs écologiques, le confort de tous les jours ET le style !

Si tu souhaites d’abord démarrer le désencombrement de ta maison tranquillement, je te laisses plutôt te diriger vers “trier et ranger en cas de flemme“.

Béa Johnson, c’est qui ?

Je ne sais pas si on a encore besoin de la présenter.livre zéro waste - garde robe minimaliste

Au cas où, je m’y colle.

Béa Johnson est une Française qui s’est expatriée aux États unis, avec l’intention de travailler dans le monde de la mode.

Maman de deux enfants, elle se lance dans un nouveau mode de vie à partir de 2008 avec toute sa famille : le minimalisme et le zéro Déchet !

Une grande épopée qu’elle raconte dans son livre : Zéro déchet qui fut le départ d’un mouvement citoyen, individuel (mais collectif) dont je te parle très souvent !

Béa Johnson est aujourd’hui auteure à succès (son livre est traduit dans 17 langues tout de même) et donne des conférences sur son mode de vie dans des lieux prestigieux (ou non, hein, elle est sympa béa, elle inspire tout le monde).

Quelle est LA condition indispensable que doit posséder un vêtement pour entrer dans votre garde-robe minimaliste ?

Béa Johnson :

« Pour choisir un vêtement, j’applique en fait toujours 2 conditions qui me paraissent essentiels.

En gros, je n’achète que des vêtements qui soient d’occasion et multifonctions.

Un haut doit par exemple pouvoir se décliner avec tous mes bas. ( et inversement) C’est ainsi que ma garde-robe de 15 vêtements me permet de créer plus de 50 ensembles !
J’en parles d’ailleurs régulièrement sur mon blogue.»

Votre vêtement préféré entre tous, c’est … ? Et pourquoi ?

Béa Johnson :

« Sans hésiter, je dirais un peshtemal (une sorte de grand tissu tout doux).

Je l’utilise comme couverture dans l’avion (cela me permet d’éviter l’emballage d’une couverture de compagnie aérienne), comme plaid imprévu de pique-nique, comme serviette et paréo à la plage, comme écharpe en hiver, etc.

Lors de ma dernière tournée, devant me changer en route entre deux conférences, je l’ai utilisé pour déposer ma valise sur le siège arrière en cuir d’un taxi.

Le conducteur de taxi n’était pas d’accord que je la pose à côté de moi jusqu’à ce que lui propose de protéger ses sièges avec un linge. »

Comment fait-on “durer” une garde-robe minimaliste dans le temps ?

Béa Johnson :

« C’est une question à laquelle je réponds en détail dans mon livre, mais en somme, pour augmenter la durée de vie de nos vêtements :

X On choisit des vêtements de qualité,

X On les lave à l’eau froide avec un détergent doux,
X On ne repasse pas,
X On les répare dès qu’ils ont un problème. ( Lorsqu’on en a moins, c’est plus facile d’avoir le dessus sur ses réparations ou les projets de couture),
X On a choisi des réparateurs habiles pour les réparations techniques (que mes habiletés de couture ne me permettent pas de faire) : un tailleur et un cordonnier. »

Récapitulons ce qui a bien marché pour  Béa Johson :

Pour passer d’un dressing bien rempli à une garde-robe minimaliste, Béa s’est posé les bonnes questions et a fait de vrais choix pour réduire sa garde-robe. Elle s’est d’ailleurs dirigée vers une garde-robe bien plus écoresponsable. Mais surtout, elle a déterminé ce qui était important pour elle ou ce dont elle ne voulait pas se passer !

Au final, elle s’est rendu compte que ses vêtements devaient :

1 Pouvoir s’accorder ensemble qu’importe la tenue qu’elle choisit le matin. Ce n’est parce que l’on choisit d’avoir moins de vêtements dans son placard le matin que ce doit être un casse-tête tous les matins ! Une chose est sûre, la vie est bien trop courte pour passer des heures à accorder ses tenues convenablement ! Mieux, Béa a choisi d’accorder sa garde-robe complète pour se simplifier la vie et se sentir en confiance quand il s’agit de choisir sa tenue du jour.

2Lui servir en toute occasion. Les fringues, si on les choisit bien, peuvent servir à plein de choses ! Avec un nœud (ou deux trois, hein) une écharpe peut devenir un sac, une veste d’été ou même une couverture ! Elle a donc choisi de simplifier son dressing en utilisant des vêtements qui ne sont pas utiles que pour une seule situation (le repas en amoureux, ou la randonnée du dimanche par exemple) et a pu considérablement réduire le nombre de vêtement dans son placard !

3Durer longtemps et donc être réparé si besoin. Si tu dois changer de vêtements toutes les trois secondes à cause d’une vilaine tache, ou d’un trou pas très gracieux, il y a des grandes chances que tes séances shopping entre copine ne faiblissent pas ! Béa a donc choisi de s’entourer de professionnels sérieux pour l’aider à faire durer ses vêtements et ses accessoires (ceinture, chaussures…). C’est une vraie astuce que l’on oublie souvent quand on est lancé dans un mode de vie basé sur la surconsommation !

Résultat ? Béa Jonhson ne possède que 15 vêtements !

C’est tout pour aujourd’hui !

Viens découvrir l’atelier « virer le superflu avec le sourire » et commencer à désencombrer toute ta maison !

Cet atelier est construit pour t’aider simplement (sans pression, sans prise de tête) et avec humour à mieux t’organiser, te poser les bonnes questions, et virer le bordel ! Il est déjà suivi par pleins de petites fraises des bois qui se retrouvent chaque semaine autour d’un défi… Mais je ne t’en dis pas plus et te laisse le découvrir !

A très vite petite fraise des bois

Pleins de Chahut à toi ! 

 

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.