Comment se recentrer sur soi - la méthode magique pour une vie sereine et positive – Jolichahut
25273
post-template-default,single,single-post,postid-25273,single-format-image,bridge-core-1.0.5,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-18.2.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Comment se recentrer sur soi – la méthode magique pour une vie sereine et positive

Comment se recentrer sur soi – la méthode magique pour une vie sereine et positive


Parfois, on peut ressentir le besoin de se recentrer sur soi. Se disperser dans une vie qui ne nous correspond pas est une sensation terrible. Pour te l’éviter, je te donne ma méthode magique pour ne jamais perdre le fil de mes envies, et de… mes valeurs !

Salut petite fraise des bois !

C’est Edith pour un nouvel épisode coloré pour se recentrer sur soi et construire une vie sereine et positive.

Aujourd’hui, énorme question philosophique : Est ce qu’il t’arrive d’avoir le sentiment que ton esprit « fatigue » même après une bonne nuit de sommeil ? De t’être perdue en chemin dans un quotidien où tout va trop vite ? Trop fort ? Où tu ne retrouves plus la porte de sortie ?

Parce que moi, ça m’arrivait. Surtout l’année dernière.

J’avais vraiment besoin de me recentrer sur moi. De faire le point. Et de trouver une façon de vivre plus sereinement.

Le truc, petite fraise des bois, c’est que bon nombre d’entre nous espèrent secrètement que la réalisation de toutes leurs bonnes intentions vont suffire à remplir leurs batteries d’énergie.

Un peu comme si « la course au bon point métaphorique de la vie » était l’occasion de choper une résistance supérieure à l’épuisement.

Ce serait comme si : plus on était « des gentilles personnes », moins on serait limité par la fatigue ou le stress (#bulshit).

Du coup, on galope. Beaucoup. Longtemps. On choisit. Pour tout. Très souvent. On sourit. On dorlote. On brasse de l’air. Et… On repart.

Le constat est sans appel : on s’épuise, on se disperse et… on regarde la vie qui défile sous nos yeux d’angoissées.

Mon expérience avec le « trop pour tout et tout le temps »

Je suis très à l’aise pour parler de ce processus d’épuisement… et la manière de se recentrer sur soi (sans trop se prendre la tête).

Surtout, parce que c’est ce qui m’est arrivé l’année dernière.

J’ai pris trois jobs (à raison de 55 H de boulot par semaine), je me suis lancée dans un projet de construction de maison individuelle, j’ai dit « oui » à l’homme de ma vie. Et, bien sûr, j’ai voulu créer un coaching sur JoliChahut.

En gros, j’avais à peine le temps de dormir, de parler à mon fiancé, ou même de voir la lumière du jour.

Le tout s’est terminé par un rendez-vous chez le médecin pour cause d’anémie/craquage/fatigue désespérante.

Gros fail, quoi. 

Je me souviens qu’à ce moment-là, je n’étais même plus capable de comprendre comment j’étais arrivée à cet état émotionnel. Je me sentais vide et incapable de mettre un pied devant l’autre.

Il était temps d’agir pour que les trucs changent.

J’avais laissé ma vie et mes projets prendre le dessus sur ma santé.

Après ce portrait furibond, je te propose de parler de choses plus gaies : la méthode magique qui m’a permis de me recentrer sur l’essentiel. Mais surtout, sur mes essentiels à moi pas ceux de mes copains, de ma famille ou de mon patron.

Et si l’on est complètement honnête, petite fraise des bois, ça fait une grosse différence.

1e étape : Chill (un max)

Si tu en es arrivée à te dire que ta vie ne convient pas, qu’elle court sans vraiment faire attention à tes envies, tes rêves ou tes besoins, c’est qu’il est temps de dire stop.

Je peux bien te donner tous les conseils du monde pour te recentrer, ils seront inefficaces si tu n’es pas en état pour les mettre en place.

Attention, petite fraise des bois. Je te vois venir.

Tu as peut-être des projets pleins la tête, ou même « des réserves » qui peuvent encore tenir.

Tu peux me donner toutes les excuses du monde pour continuer à t’essouffler sur le marathon de la vie, cela ne va pas faire une grande différence.

Pour arriver à te recentrer vraiment et faire des choix sereins, tu as besoin (comment tous les êtres humains) d’être reposée, calme et… détachée.

C’est le dernier mot qui fait toute la différence (#relou).

Se détacher du quotidien une heure, une journée, une semaine, c’est quelque chose que l’on ne nous apprend pas à l’école.

Et on ne peut pas le faire, si l’on n’est pas reposée.

Du coup, la première étape de cette méthode magique pour retrouver une vie sereine et positive, c’est d’accepter de se reposer, d’en faire moins, et de se faire confiance pour la suite.

(C’est moi, ou l’on dirait que je parle d’une potion féérique ?)

Le ménage, les devoirs, les gros dossiers, les apéros jusqu’à 3H du mat, ou les weekends « randonnés » peuvent attendre. Ils seront toujours là dans une semaine ou deux.

Et toi, tu seras prête à découvrir ce qui te fait vraiment vibrer, petite fraise des bois.

2e étape : Écrire la liste des choses qui te font vibrer

Une fois que tu te sens mieux (après une, deux ou trois nuits de sommeil), tu peux passer aux choses sérieuses. (#youpi)

Ne t’inquiète pas. L’exercice est simplissime et il ne prend pas plus de temps que tu as envie de lui donner.

Tu n’as qu’à prendre un papier et un stylo et noter TOUTES tes envies ou tes projets les plus fous si tu n’avais pas de contraintes ou de responsabilités. 

YEP. Une liste en mode « J’ai de nouveau 5 ans, des couettes ET une pointe d’humour ».

Ne te retiens pas. Inscris n’importe quoi sur cette feuille. Le tout, c’est que tu aies le sourire à la fin. TOUT est donc envisageable. 

La seule limite se trouve dans ton esprit.

Ex. : Ranger le grenier. Ouvrir une boutique Etsy. Danser sous la pluie. Devenir végétarienne. Arrêter de bougonner. Partir découvrir la Nouvelle-Zélande seule, sans le sou, et avec un sac à dos. Travailler moins et gagner plus. Dire TOUT ce qui se traverse la tête à ton patron pendant 12 minutes. Concevoir de toute pièce un magasin où tu vends tes créations. Organiser un festival de littérature. Acheter un van aménagé et faire le tour de l’Europe. Devenir moins colérique. Créer un festival de musique dans un lieu paumé pour 2000 personnes. Passer dans l’émission de Cristina Cordula et recevoir des compliments. Couper les ponts avec Jeannette qui drague ton fiancé. Partir vivre très loin de chez toi. 

* Si tu trouves que je vais trop loin dans ces propositions, sache qu’elles sont toutes tirées de ma vie ou de l’un de mes proches. TOUT est donc envisageable. La seule limite est celle que tu te fixes.

Pour réussir cette étape, la seule chose à faire, c’est : accepter de ne pas se juger et que ce bout de papier soit un point de départ pour trouver ce qui te fait VRAIMENT vibrer.

Ce n’est pas une to do list. Une liste de course. Ou une stratégie entre trois branches. C’est une photographie de tes envies à l’instant T pour l’année qui arrive.

Tu ne feras peut-être pas tout. Tu changeras peut-être d’idées. Et rien de tout ça n’a d’importance. Aujourd’hui, tu essaies de te recentrer sur toi… cela passe par te demander sans stress et sans culpabilité, ce qui te met le sourire à chaque nouvelle pensée.

3e étape : Chercher ton fil rouge et les thèmes qui comptent vraiment.

Une fois que tu as écrit ta liste de « course à la vie », les vraies affaires commencent…

Prends le temps de regarder ta feuille et d’essayer de faire des « groupes » d’envies.

Pour t’aider, tu peux te demander : quels sont leurs points communs ? Qu’est-ce qui se cache là-dessous ? Quels thèmes ressortent vraiment ?

Par exemple, je me souviens que j’avais noté des trucs du style : découvrir des randonnées, créer un potager et… profiter de paysages magnifiques comme ceux que j’avais vus en Écosse.

À la fin de ma liste, j’ai donc pris conscience que j’avais besoin de nature. Et je l’ai noté (en gros et avec des petits cœurs =^^=).

Résumer la liste de tes envies par thème, c’est un moyen efficace pour recentrer ton quotidien et éviter de tomber dans la course effrénée à un objectif quelconque.

Tu te concentres sur les grandes lignes et tu gardes des marges de manœuvre immenses pour te construire une vie qui te plait ET qui comprend ce dont tu as besoin.

C’est assez logique, en fait.

Tu ne souhaites pas recommencer les mêmes erreurs qu’avant le dérapage. AKA vivre pour répondre à des objectifs précis. Les plus nombreux possible. Jusqu’à épuisement.

Tu ne peux donc pas rempiler dans une course folle qui consisterait à cocher des cases d’envies détaillées, culpabilisantes et stressantes.

Il est temps d’accepter que tu ne puisses peut-être pas réaliser toutes les actions que tu as notées.

Et c’est totalement OK.

Non. Ce que tu veux, c’est te construire un quotidien que tu aimes et que tu peux gérer.

Pour ça, c’est important de se souvenir que « Rester aligné », ce n’est pas TOUT faire. C’est concentrer ses actes sur ce qui compte.

Du coup, cette première liste doit avant tout te servir à identifier ces valeurs/envie/objectif comme un nouveau filtre pour toutes les opportunités qui s’offrent à toi.

Concrètement, je n’ai toujours pas de potager. Et je n’en fais pas une affaire personnelle.

Par contre, j’ai découvert des ballades formidables autour du lac du Bourget, dans le massif des Bauges, j’ai piqueniqué près d’un lac de montagne, j’ai pris le temps de regarder les étoiles…

Quand je suis partie en vacances ?

J’ai loué un scooter avec l’amoureux pour découvrir des endroits loin des plages touristiques comme des criques turquoise, des vignes magnifiques et… des aventures palpitantes !

Bref, on a modifié nos plans durant l’année pour passer du temps en pleine nature et donc recentrer notre quotidien sur nos envies.

4e étape : Utilise le filtre magique dans tes choix !

On ne le dit jamais assez, le minimalisme, ce n’est pas quelque chose qui concerne seulement le nombre de T-shirts que tu détiens.

C’est choisir de vivre avec intentions.

Et donc de mettre en place des filtres un peu partout avant de faire entrer quelque chose dans sa vie. Que ce soit une activité. Un rendez-vous. Une obligation. Une personne.

Il s’agit de s’apporter de la douceur avec la conscience de ce que l’on veut construire pour soi et pour ses proches.

Autrement dit, la méthode magique dont je te bassine se finit très simplement… mais sur le long terme.

Tu dois garder en mémoire (ou accrocher sur ton frigo pour ne pas les oublier) les thèmes que tu as trouvés et de les appliquer à tes choix quotidiens.

En prenant en compte tes envies, tu pourras concentrer ton quotidien sur des choses qui te font vibrer, mais aussi sur la nécessité de ne pas retourner à la course folle « des plus gentils de ce monde ».

On n’a qu’une seule vie petite fraise des bois, je te souhaite vraiment d’en profiter.

Comme je viens de te le dire plus, c’est que nous avons fait cette année avec l’amoureux. Nous avons concentré notre quotidien sur ce qui compte pour nous (ensemble ou séparément) et le résultat est sans appel, on sourit beaucoup plus !

C’est tout pour aujourd’hui !

Et voilà, tu connais ma méthode magique pour se recentrer sur soi même et retrouver le sourire. Parfois, elle paraît tellement simple que ceux auxquels j’ai pu en parler me regarde avec des yeux sceptiques… Mais franchement, elle a fait une telle différence pour nous que je voulais absolument te la donner.

J’espère qu’elle pourra te servir si tu en as besoin !

Tu mérites le meilleur petite fraise des bois, ne l’oublies jamais.

A très vite !

4 Comments
  • Françoise L
    Posted at 19:07h, 06 novembre Répondre

    Merci pour ces précieux conseils qui arrivent à point nommé.
    Je viens de vivre une période difficile parce que je vivais comme tu le décris si bien.
    Je me suis complètement reconnue dans tes écrits !
    Je sors tout juste la tête de l’eau, je vais reprendre le boulot mais j’ai décidé d’en faire moins et de prendre davantage du temps pour moi sans culpabiliser.
    Tant pis si ma maison n’est pas nickel, ce n’est pas ce qui compte, ma santé passe avant tout, et mon bien-être mental encore plus !
    je vais reprendre des activités créatives que j’ai laissé de côté et vivre pleinement et harmonieusement.
    En parallèle, je souhaite pour autant faire du tri dans ma maison mais doucement, mais sûrement !
    Belle journée à toi,
    Françoise

    • Edith
      Posted at 12:07h, 10 novembre Répondre

      Bonjour Françoise !
      Je te souhaite plein de sérénité pour la suite ! J’espère que cet article pourra t’aider dans ton nouveau chemin. A très vite Edith

  • Naniyg
    Posted at 06:37h, 02 novembre Répondre

    Merci , petite fraise des bois , pour ces judicieux conseils qui vont m’aider à me recentrer sur mes envies basiques , primaires mais indispensables. Revenir à l’essentiel… et puis j’adore cet environnement rose poudré pour te lire : ça fait du bien , c’est doux et ça nous coocoune déjà . Hâte de te lire prochainement !!! Biz.

    • Edith
      Posted at 10:49h, 02 novembre Répondre

      Un grand Merci à toi Naniyg ! Je suis ravie de te retrouver pour de nouvelles aventures !

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.